Pérégrinages physiques et métaphysiques
Accueil - Projets - Métaphysiques - Blogrinages - Poésies - Nouvelles - Trouvailles - Dictionnaire Eo - Comtact
Le Rotor Lipp ? Pour remplacer l'hélice des bateaux, un rotor à axe vertical entraînant des pales dans un mouvement apparenté à la godille...
Observez un patineur de vitesse : pour aller vite, il pousse de coté (et non vers l'arrière). C'est ce que fait la pale Lipp.
Monsieur Robert Lipp inventeur, décédé en 2005
Comment ça marche? Présentation animée de la cinématique du rotor faite par le laboratoire de recherche de l'Ecole Navale


Rendement propulsif

Thierry Pichon à l'ENSTA en 1995 a montré la supériorité du rendement du rotor Lipp sur le Voigt et même sur l'hélice :
Etude des performances d'un propulseur cycloidal


Cavitation
S. Ben Ramdane et l'IRENav (Laboratoire de recherche de l'Ecole Navale) étudie l'écoulement sur les pales du rotor Lipp.

Propulseur d'étrave

Robert Lipp avait étendu son brevet aux propulseurs d'étrave : placé dans le tunnel d'étrave, le rotor permet d'inverser la poussée latérale sans modifier le sens de rotation des pales et donc sans avoir à inverser la rotation de l'arbre principal. Par ailleurs, le tunnel est à section rectangulaire, et le moteur électrique hors d'eau.


Rotor à pales souples
Robert Lipp avait aussi étendu son brevet aux pales souples : il n'y a alors plus de déphasage cyclique. Celui-ci est obtenu naturellement par la flexion élastique des pales

Pedalipp
Un autre brevet pour adapter le principe sur un pédalo : Pedalipp

Hydroliennes
Robert Lipp s'est aussi intéressé à une hydrolienne en cage d'écureuil à axe vertical  à placer en fond de rivière ou des marées (le courant peut venir de tous les sens)

Eolienne
D'après Robert Lipp, son rotor pourrait être une génératrice éolienne (hydrolienne ?), à condition de forcer cycliquement l'incidence des pales.